• Cessez d'emmerder les Français

       Un de mes correspondants m'a fait parvenir un document, extrait du Courrier des Lecteurs de l'Union Champagne-Ardennes-Picardie, qui dénonce avec raison toutes les interdictions édictées par les têtes pensantes qui nous gouvernent, dans le but de culpabiliser le citoyen et de se défiler de leurs responsabilités dans la recherche du risque zéro et pour satisfaire tous les lobbys plus ou moins remuants qui manipulent l'opinion.

    Ouvrir « Il faut arrêter......

       Pour intéressant que soit le constat que fait l'auteur de ce document avec une pointe d'humour et une grosse dose d'humeur, il est d'autres interdictions liberticides que nous subissons de plus en plus, à savoir interdiction d'exprimer une opinion réprouvée par la police de la pensée, interdiction de dire certaines vérités : un chroniqueur télé s'est retrouvé devant les tribunaux pour avoir en public fait le constat évident que la majorité des délinquants sont d'origine immigrée - Le sélectionneur de l'équipe de France de foot s'est fait taper sur les doigts pour avoir évoqué un "quota" dérangeant de joueurs d'origine africaine - Tels autres voués à la vindicte publique pour avoir montré du doigt les exactions des Roms, etc...etc... Il faut sans cesse peser ses mots, faire attention à ne pas froisser telle ou telle catégorie de citoyens sous peine d'être trainé devant les tribunaux.

       Pire encore, ces interdictions sont en quelque sorte à géométrie variable. Ainsi, on peut ouvertement critiquer et caricaturer Dieu et le Pape mais surtout pas Allah ou Mahomet, on peut se torcher avec le drapeau tricolore au nom de l'art, mais il serait (très) malvenu de le faire avec le drapeau algérien, marocain, tunisien ou turc....On a le droit de dire que l'hétérosexualité c'est ringard, personne ne protestera mais gare à qui dit qu'il n'aime pas les homosexuels.... Il y a encore bien d'autres exemples de toutes ces choses qui paralysent la vie des citoyens et font des Français une société complètement déboussolée.

       Bien sûr, vous allez me dire que le mal est profondément enraciné et que pousser des coups de gueule ne changera rien (encore que....), mais ça soulage un peu. La seule arme qui nous reste pour lutter contre cette gangrène c'est notre carte d'électeur. C'est peu de chose, j'en conviens, mais en dernier recours, si elle est bien utilisée.... Quand les moutons deviennent enragés ils peuvent mettre le loup en déroute.... 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    JCB
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 18:30

    Salut JP

    Ce CDG (tiens! ça fait comme Ch De G) comme les précédents m'a réjoui ms... Tu connais mes idées sur tous ces sujets de société: le mal est profond car il atteint  les mentalités et les structures de la pensée politique (dans le sens de gouvernement de la cité). La classe politique, les intellectuels et les médias ont mis en place, principalement depuis la guerre, un système de valeurs humaniste qui, philosophiquement, càd en théorie et dans ds l'abstrait est très séduisant. On ne peut pas contredire qqun qui défend le faible, le pauvre, le malade la veuve et ses orphelins (!!!) Sauf que la réalité et la nature humaine par essence imparfaite  n'existent,  ne survivent et ne développent que dans des rapports de forces, si bien que:

    1) Les tenants de ces valeurs, avec le vent de l'histoire en poupe (je ne développe pas) les ont peu à peu imposées jusqu'à exercer une véritable dictature intellectuelle qui condamne sans appel ceux qui ont l'audace je ne dirais pas de les combattre mais simplement de les nuancer. On vit une période de pensée unique qui interdit tout débat  sur ces questions (voir les récentes affaires Zemmour et cie ou celle de l'essai sur le FN un parti comme les autres - et encore il y avait un ?). Si bien que même ceux qui, de droite par exemple, auraient tendance à penser autrement et à établir une politique qui n'irait pas dans le droit fil de ces valeurs s'auto-censurent  et ne vont pas au bout de leurs idées pour éviter d'être cloués au piloris d'une presse quasi unanimement bien pensante. Les conséquences de cette belle unanimité de nos élites intellectuelles st bien sûr une totale sclérose de la pensée française qui n'a plus aucun poids dans le monde et  une frilosité totale que l'on retrouve entre autres dans une déresponsabilisation générale et un désir de se protéger de tout et de tous. Tout ceci est un peu brut de décoffrage et gagnerait à être étayé, développé et nuancé ms bon ...

    2) Le système ultra protecteur mis en place depuis...la fin de la guerre et surtout depuis le début des années 80 est complexe donc   vulnérable. Chaque loi visant à aider,  protéger ,  soulager ou rétablir la justice est la bienvenue ms permet à tt un tas de malins d'en tirer profit. Qui est à blâmer? L'époque qui dénonce les faiblesses, les abus, les injustices ou bien celui qui  prend les mesures destinées à les combattre ou encore ceux qui se faufilent à travers les mailles, non pas pour sortir du filet ms pour y entrer ou enfin ce même système incapable de se protéger des fraudeurs (ce ne sont pas les campagnes de pub qui vont les arrêter), incapable de les décourager de recommencer quand, par hasard, il en coince un? Qui est à blâmer? Celui qui réclame sans cesse et obtient satisfaction des demandes les plus extravagantes ou celui qui n'a pas la fermeté de dire non?  Celui qui se pose ss cesse en victime en dépit de tt bon sens ou celui qui donne raison à sa plainte? 

    Oui ns vivons ds la peur et ds l'intolérance. Je devrais mettre ces deux termes au pluriel: ns sommes transis de peurs et paralysés de froid (d'effroi?).

    Pas réjouissant; ms tant qu'on a la santé tt va bien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :