• Avec un flegme tout britannique, ce magicien un peu suggestif nous entraîne dans un délire ubuesque........

     


    2 commentaires
  • Un moment d'humour bien agréable avec Claude Vanony, un humoriste discret mais mais très efficace avec son air de bon paysan du terroir.

     


    2 commentaires
  •  Un grand orchestre symphonique avec un soliste à ......la machine à écrire !! Une sacrée performance musicale qui a été inspirée par un sketch de Jerry Lewis, célèbre comique burlesque américain des années 60-70 que l'on peut voir dans la deuxième vidéo.....

     


    2 commentaires
  •  Des chansons humoristiques dans le style du regretté Georges Brassens.

     


    2 commentaires
  •    Au cas où vous auriez besoin d'une preuve de plus que l'humain est voué à la stupidité, voici quelques véritables instructions trouvées sur des emballages de produits disponibles dans le commerce :

    - Sur un sèche-cheveux de marque Sears :" Ne pas utiliser pendant que vous dormez" (Merde ! c'est le seul moment que j'ai pour sécher mes cheveux....)

    - Sur un sac de Fritos : "Vous pourriez être gagnant ! Pas d'achat nécessaire. Détails à l'intérieur. (Un concours tout spécialement offert aux voleurs à l'étalage)

    Sur une barre de savon Dial :"Mode d'emploi : Utiliser comme du savon ordinaire" (Et ce sera ...comment ???)

    - Sur certains plats surgelés Swanson : "Suggestion de préparation : décongeler". (Mais c'est juste une suggestion !)

    - Sur la boîte d'un casque de bain offert par un hôtel :"Se met sur la tête" (Ah bon !!....)

    - Imprimé sous une boîte de Tiramisu de marque Tesco :" Ne pas tourner la boîte àl'envers".(Trop tard ! Vous avez perdu !)

    - Sur un pudding au pain Mark & Spencer :"Ce produit sera chaud une fois réchauffé" (C'est sûr ?)

    - Sur l'emballage d'un fer à repasser Rowenta :"Ne pas repasser les vêtements directement sur le corps" (Dommage, parce qu'on perdrait bien moins de temps....)

    - Sur une bouteille de sirop contre la toux pour enfants :"Ne pas conduire ou opérer de la machinerie lourde" (On pourrait également réduire de beaucoup les accidents du travail si on ne laissait pas les enfants de 5 ans utiliser une voiture ou un chariot élévateur...)

    - Sur une bouteille de Nytol (produit pour aider à dormir) :"Mise en garde : peut causer de la somnolence" (Vraiment ?...)

    - Sur une guirlande de Noël fabriquée en Chine : "Pour intérieur ou extérieur seulement" (Donc, pas pour utilisation sous terre ou dans l'espace....)

    - Sur un robot culinaire japonais :"Ne pas utiliser pour un autre usage" (Hmmmm, ça me rend curieux...)

    - Sur une boîte d'arachides  Sainsbury:  "Mise  en  garde : contient  des arachides"  (Pas possible !!?)

    - Sur un paquet d'arachides de la compagnie Américan Airlines :"Instrctions : ouvrir le sac et manger les arachides" (Et si je refuse ?....)

    - Sur une tronçonneuse suisse :"Ne pas tenter d'arrêter la chaîne avec vos mains ou autres organes" (Comme si j'avais l'idée d'arrêter n'importe quoi avec mes "autres organes" !!...)

    - Sur une brosse à dents donnée par un dentiste :"Utiliser le côté avec des poils" (Sans blague ?!)



    2 commentaires
  •  La célèbre fable de La Fontaine revue et corrigée par l'humoriste Pierre Péchin. Ce sketch hilarant date des années 70.


    2 commentaires
  • Simon Berryer dit Sim (1926 - 2009) était un humoriste inoubliable, pétri de talent, qui avait su faire de son physique ingrat un atout professionnel inégalable. Quelques-uns de ses sketches, notamment dans l'émission des "Grosses Têtes" de Philippe Bouvard, sont incroyablement désopilants.

    Le kiné

    L'orange givrée à l'Elysée

     Chez le dentiste

     L'histoire amoureuse d'une poule pondeuse

     La torture médiévale

     Leçon de conduite

     La mort du cygne

     Le sumotori françias


     

     


    2 commentaires
  •   Un jour, un bûcheron était occupé à couper une branche qui s'élevait au-dessus de la rivière. Soudain la hache tomba dans la rivière. L'homme pleurait si amèrement que Dieu lui apparût et lui demanda la raison de son désespoir. Le bûcheron lui expliqua alors que sa hache était tombée dans la rivière. A sa grande surprise il vit Dieu plonger dans la rivière et remonter avec une hache en or :

    -Est-ce là ta hache ? lui demanda-t-il.

    Le bûcheron lui répondit:

    - Non.

    Aussitôt Dieu retourna dans l'eau et revint cette fois avec une hache en argent :

    - Est-ce là ta hache ? lui demanda-t-il à nouveau.

    A nouveau le bûcheron lui répondit : "Non".

    A la troisième tentative, Dieu revint avec une hache en fer et lui demanda à nouveau :

    - Est-ce là ta hache ?

    - Oui ! lui répondit cette fois le bûcheron. Dieu, touché par l'honnêteté de l'homme, lui donna les trois haches. Le bûcheron rentra tout heureux chez lui.

    Quelques jours plus tard, le bûcheron longeait la rivière en compagnie de son épouse lorsque celle-ci tomba soudain à l'eau et disparut. Comme l'homme se désolait bruyamment, Dieu lui apparût à nouveau et lui demanda la raison de son chagrin.

    - Ma femme est tombée dans la rivière !, lui répondit l'homme en sanglotant.

    Alors Dieu plongea dans la rivière et réapparût avec Jennifer Lopez dans les bras.

    - Est-ce là ta femme ? lui demanda-t-il.

    - Oui ! hurla le bûcheron. Dieu fustigea l'homme.

    - Tu prends le risque de me mentir ? Je devrais te damner !

    Le bûcheron l'implora :

    - S'il te plaît, Dieu, pardonne-moi ! Comment aurais-je pu répondre ? Si j'avais dit non à Jennifer Lopez, tu serais remonté avec Catherine Zeta-Jones. Si à nouveau j'avais dit non, tu serais revenu avec mon épouse et j'aurais dit oui. A ce moment-là tu me les aurais données toutes les trois. Mais je suis pauvre et pas du tout en mesure d'entretenir trois femmes. Ce n'est que pour cette raison-là que j'ai dit oui la première fois....

    La morale de cette histoire : Finalement les hommes ne mentent que pour des raisons parfaitement honnêtes et totalement compréhensibles !....



    1 commentaire
  •    En matière d'insultes, plus encore que dans n'importe quel domaine,l'appauvrissement lexical a gagné bon nombre de nos contemporains, et je ne parlerai pas de la vulgarité et du manque d'imagination des insultes couramment employées. Et pourtant, pour peu qu'on utilise toutes les richesses et les ressources de notre belle langue, le réservoir d'insultes toutes plus distinguées les unes que les autres est sans limite. Dans la liste qui suit ont été introduits quelques néologismes (non ! il ne s'agit pas d'une insulte !) composés à partir de racines grecques ou latines. Les prononcer à haute voix, gratuitement, pour le plaisir de leur sonorité, décuple le plaisir indicible que l'on éprouve à les lire. En attendant de les utiliser en situation....

    "Alburostre" : Blanc-bec

    "Alvéopyge" : Trou du c....

    "Ambisenestre" : Maladroit des 2 mains.

    "Antirotodongyrateur" : Empécheur de tourner en rond.

    "Archéodendrite" : Vieille branche.

    "Aspermogène" : Qui n'en a rien à foutre.

    "Bovinoderme" : Peau de vache

    "Cacoglotte" : Mauvaise langue

    "Coprolithe" : Merde fossilisée

    "Coprolupanar" : Bordel de merde !

    "Géopyge" : Cul-terreux

    "Latérograde" : Qui marche à côté de ses pompes

    "Micromyxeux" : Petit morveux (Myxo : morve)

    "Nodocéphale" : Tête de noeud

    "Oculogynécomane" : Mateur

    "Ostréipyge" : Fesse d'huître

    "Orchidoclaste" : Casse-couilles

    "Ovocéphale" : Enarque (crâne d'oeuf)

    "Paléocapridé" : Vieille bique (variante :"Paléotalpidé" : Vieille taupe)

    "Phallosophe" : Qui ne raisonne pas avec sa tête

    "Phyllotétanique" : Dur de la feuille

    "¨Podoclaste" : Casse-pieds

    "Pseudopyge" : Faux-cul

    "Pyropyge" : Qui a le feu au cul

    "Stratocumulocéphale" : Rêveur

    "Supragyroflatulent" : Qui pète plus haut que son cul

    "Zoocopulatoire" : Qui baise comme une bête

       Voilà donc un aperçu des insultes les plus savantes dont vous pourrez user. N'est-il pas plus élégant et chic de traiter quelqu'un de "Nodocéphale" plutôt que de "Tête de noeud" ?... Et ce n'est qu'un buccodéridant (un amuse-gueule). Juste une mise en garde pour terminer : mal comprise, l'insulte peut être mal interprétée par votre interlocuteur et décupler son ire. Alors à vous de voir ! Si vous préférez dénominofélinoféliner, je veux dire "appeler un chat un chat", vous pouvez vous limiter à un registre plus classique, moins nécroglotte (qui appartient à une langue morte) mais vous y perdrez en distinction.


    1 commentaire
  •  Les Bodin's, un couple inénarrable de duettistes jouant le rôle d'une vieille paysanne autoritaire affublée d'un fils stupide, nous expliquent à leur façon le fonctionnement du réseau social Facebook. Pas triste !!......


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique